Arrêt maladie abusif et contrôle des salariés

Arrêt maladie abusif et contrôle des salariés

Le débat ne date pas d’hier : faut-il contrôler les salariés qui abusent des arrêts de travail ? Ceux qui présentent des arrêts suspicieux ? Certaines entreprises ont fait le choix du contrôle médical pour lutter contre l’absentéisme chronique. Zoom sur cette méthode de surveillance qu’il faut savoir manier avec finesse, afin que les collaborateurs de bonne foi ne se sentent pas espionner.

A quoi sert une contre visite ?

Source : Gettyimages
Source : Gettyimages

La contre-visite médicale est généralement demandée  et prise en charge par la caisse d’assurance maladie. Cependant pour faire la chasse à l’absence injustifiée, les chefs d’entreprise peuvent faire directement appel aux services de sociétés spécialisées dans le contrôle médical employeur, pour toute absence d’une durée supérieure ou égale à 8 jours consécutifs.

En cas de suspicion de fraude, ce type d’intervention permet d’envoyer un médecin assermenté au domicile de votre salarié, afin de vérifier la véracité de son arrêt.  La contre visite patronale est un droit puisqu’en contrepartie vous avez l’obligation de maintenir le salaire en cas de maladie.

Quelle est la procédure ?

Pour que cette intervention soit légale, une procédure est à respecter :

1. l’employeur doit faire appel à des spécialistes du contrôle médical, qui mandateront eux-mêmes un médecin agréé ;

2. le médecin devra se rendre sur place chez le salarié afin de vérifier  l’arrêt maladie ou l’accident de travail qui pose problème ;

3. un compte rendu vous sera fait à la suite de cette visite. Avec ce rapport à l’appui, vous pourrez sanctionner votre salarié en cas de fraude avérée.

L’avantage de faire appel à ce type de sociétés spécialisées est que vous serez assistés tout au long de la procédure.

Articles relatifs