Le RSI, un régime controversé

Le RSI, un régime controversé

Depuis sa création en 2006, le Régime Social des Indépendants suscite de vives critiques. Erreurs de calcul des cotisations, lenteurs administratives, absence d’interlocuteurs, les raisons de la colère semblent nombreuses. Tour d’horizon de ce régime social très critiqué.

Les missions du RSI

Professions libérales, artisans et commerçants sont les trois grandes catégories de professionnels qui cotisent au RSI. Ces derniers bénéficient des mêmes garanties maladies et vieillesse tels que la Couverture Maladie Universelle en cas de ressources insuffisantes et éventuellement de la CMU complémentaire. Pour la retraite, les professionnels doivent cotiser à un autre organisme.

Le RSI a été créé en 2006 de la fusion de trois organismes : la caisse nationale d’assurance maladie des professions indépendantes, l’assurance vieillesse des artisans et l’organisation autonome de l’industrie et du commerce.

Pourquoi le RSI est mis à mal ?

Le Régime Social des Indépendants suscite la colère de ces derniers en raison des erreurs et lenteurs administratives qu’ils ont pu constater. Pourtant, ces erreurs sont de moins en moins nombreuses. Le montant des cotisations assurance maladie au RSI constitue également une pierre d’achoppement et est régulièrement pointé du doigt par des professionnels indépendants. Ces derniers remettent en cause régulièrement le monopole de ce régime qui constitue une exception en Europe.

L’avenir du RSI

Face à ce mécontentement, les parlementaires se sont penchés depuis quelques mois sur le Régime Social des Indépendants afin d’améliorer la couverture des professionnels. Ils devraient rendre un rapport ces prochains jours afin de préconiser les mesures à mettre en œuvre pour améliorer le service. Le gouvernement actuel ne souhaite, pour l’instant, pas remettre en cause l’existence de cet organisme.

Articles relatifs