Fiche métier : devenir affûteur

Fiche métier : devenir affûteur

Le métier d’affûteur est peu connu du grand public. Son nom évoque le rémouleur qui œuvrait sur la place des marchés des temps anciens. Néanmoins, les affûteurs-rémouleurs sont indispensables pour la bonne marche d’un grand nombre de secteurs industriels, et d’autant plus à l’heure de l’automatisation. Découvrez quel est le rôle de l’affûteur, et quelles sont les formations qui mènent à cette profession.

En quoi consiste le métier d’affûteur ?

La plupart des affûteurs exercent leur métier dans des scieries ou dans des entreprises de mécanique. Ils ont pour fonction la réparation et l’entretien des outils tranchants, à l’aide par exemple d’une affûteuse Tormek. Ils sont aussi capables d’effectuer des opérations de précision en suivant des plans et des cotes.

L’affûteur travaille souvent dans l’urgence, car il est principalement sollicité pour réparer une machine-outil, une scie, une tronçonneuse par exemple qui ne fonctionne pas de manière optimale ou qui est en panne, afin que la production ne soit pas arrêtée trop longtemps. C’est à lui de régler l’outil afin que la coupe soit parfaite. L’affûteur peut également intervenir pour aiguiser des instruments de chirurgie, des ustensiles de cuisine, des hachoirs industriels, des fraises, des engins agricoles, des forets, ou… des machines à affûter.

L’affûteur a longtemps exercé un métier purement manuel, mais l’introduction de robots automatisés a changé sa façon de travailler. Il doit désormais savoir régler, réparer et entretenir des machines-outils automatisées, dont les défonceuses Festool, des massicots automatiques d’imprimeries ou de papeteries. Qu’il travaille à l’ancienne ou sur des technologies modernes, l’affûteur doit évidemment respecter des consignes de sécurité très rigoureuses. Comme il travaille avec des objets tranchants, la moindre erreur peut avoir des conséquences très graves.

Fiche métier : devenir affûteur

Quelle formation faut-il suivre pour devenir affûteur ?

Le métier d’affûteur peut être exercé après l’obtention d’un CAP Conducteur-opérateur de scierie, d’un CAP Mécanicien conducteur des scieries et industries mécaniques du bois, option affûteur de sciage, tranchage, déroulage, ou d’un CAP Outillages en outils à découper et à emboutir (industrie mécanique). Il est aussi possible de devenir affûteur avec un bac pro Technicien de scierie.

Les affûteurs expérimentés travaillant dans de grandes entreprises peuvent espérer évoluer et devenir chefs d’équipe de maintenance. Certains affûteurs préfèrent créer leur propre entreprise, à savoir devenir affûteurs itinérants, en se rendant sur site dans les industries qui ont recours à leurs services, ou en effectuant une collecte des lames à affûter dans leur propre atelier.

Articles relatifs