Internet, les réseaux sociaux et le recrutement

Internet, les réseaux sociaux et le recrutement

La majorité des entreprises passent leurs annonces de recrutement directement via leur site internet. PME, TPE ou grandes sociétés : leur vitrine web comporte systématiquement une page dédiée au recrutement, pour entrer en contact avec des candidats potentiels et des profils intéressants. Cependant, les entreprises françaises utilisent elles réellement toutes les ressources du web pour recruter? Zoom.

Internet, les réseaux sociaux et le recrutement

Source illustration : Getty Images

L’ACCE (Association des Agences de Conseil et de Communication pour l’Emploi) a fait appel au cabinet Harris pour mesurer l’impact d’internet et des réseaux sociaux sur le recrutement : l’enquête révèle une disparité entre les pratiques des recruteurs et des candidats.

Une différence entre les candidats et les recruteurs

En effet, sur les 600 personnes actives qui ont été interrogées dans le cadre de ce sondage, un quart d’entre elles affirme faire de la veille sur internet sur les postes qui concernent leur secteur et se servir des réseaux pros tels que Linkedn ou Viadeo pour faire de la mise en relation.

Du côté des entreprises, le constat est plus frileux : sur les 401 DRH ou chefs d’entreprises ont été interrogés, ils ne seraient que 10% à avoir conclu une embauche grâce à un réseau social professionnel. En effet, ces derniers préfèrent faire confiance aux cabinets de recrutement, qui maîtrisent les techniques de sourcing CV et de recrutement multisupport.

La maitrise du web : l’enjeu du recrutement 2.0

Au cœur de ce choix, la maîtrise des réseaux sociaux : celle ci devient un enjeu de taille. A l’heure actuelle, pour les recruteurs, et les cabinets de recrutement low cost ou spécialisés, les réseaux sociaux représentent avant tout un moyen de vérifier les informations mentionnées par un candidat. A terme, ces réseaux sociaux, qu’il s’agisse de Facebook ou de Viadeo, doivent permettre de drainer de véritables communautés et de tisser des liens professionnels solides… ce qui est encore très peu le cas en France, sauf peut être pour les métiers du web.

Articles relatifs