Le nouveau PTZ : ce qui change

Le nouveau PTZ : ce qui change

Des modifications sont intervenues sur le PTZ, applicables depuis le 1er janvier 2016. Il est toujours réservé aux primo-accédants mais certaines conditions d’obtention ont changé, le rendant plus accessible. Fiche pratique pour faire le point.

_Isidore-modif-jardin-2_largeSource de l’illustration :  Programme neuf à Lyon UTEI, résidence Médaillon Montchat

PTZ : ce qui ne change pas

Ce qui ne change pas :

  • Les principes de base du PTZ restent les mêmes. Comme son nom l’indique, le PTZ est toujours un prêt à zéro, c’est-à-dire sans intérêt d’emprunt. Il est également sans frais de dossier et tient compte d’un plafond de ressources et d’autres conditions (nombre de personnes composant le foyer, montant de l’investissement, zone du logement)
  • Le PTZ reste un dispositif réservé aux primo-accédants, c’est-à-dire les personnes « qui n’étaient pas déjà propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années »
  • Les logements concernés doivent être estampillés BBC ou RT 2012
  • Le remboursement va de 10 à 25 ans. Un différé est possible.

PTZ : ce qui a changé au 1er janvier 2016

On compte 3 nouveautés majeures :

  • Les plafonds de ressources à ne pas dépasser pour pouvoir bénéficier du PTZ ont été revus à la hausse
  • Certaines tranches bénéficient d’un allongement de la durée du remboursement (pour les deux dernières tranches, il s’agit d’un différé)
  • La quote part du montant du prêt a elle aussi été augmentée : elle peut aller jusqu’à 40% du coût de l’investissement immobilier et ce pour toutes les zones. Il existe quand même un plafond.

LE PTZ : récap en quelques chiffres

appartement neuf à villeurbanne UTEI

Terrasse d’un appartement neuf à Villeurbanne, projet “L’Agora” du promoteur UTEI, éligible PTZ

Concernant les plafonds de ressources et d’acquisition, ils sont compris entre 24 000 et 118 000 euros annuels (en fonction des zones et du nombre de personnes qui composent le foyer) et entre 100 000 et 340 000 euros pour le prix du bien, toujours en fonction des zones et du nombre de personnes qui composent le foyer.

Le PTZ pourra aller de 40 000 à 138 000€ en fonction des zones et du foyer, voici les nouveaux montants : montants-ptz

Sources des infos : rubrique Actualités du promoteur UTEI

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Articles relatifs