Les bons gestes techniques pour l’installation d’une conduite gaz

pose-tuyau-gaz-professionnel-technique

L’installation d’une conduite de gaz requiert une certaine maîtrise afin d’effectuer un raccordement parfaitement viable et sécurisé. Pour un professionnel, il est nécessaire de prendre plusieurs précautions pour adopter les bons gestes au moment de la pose.

Effectuer l’assemblage des conduites et des canalisations

Selon le diamètre des tuyauteries de gaz, l’assemblage de tubes en cuivre se fait par brasage ou soudage. Cette technique est exécutée uniquement pour les éléments de jonction, le piquage des canalisations, ainsi que les changements de direction. Dans le cadre d’une conduite montante, il est conseillé de recourir à des pièces préfabriquées. À titre d’exemple, une manchette, en acier ou en cuivre, sert à effectuer le lien avec un tuyau horizontal. Les raccords sertis, ainsi qu’un assemblage par vissage ne sont pas autorisés.

Entreprendre la liaison équipotentielle pour sécuriser l’installation

Ce que les spécialistes appellent liaison équipotentielle concerne la pose d’une protection spécifique pour éviter l’interaction entre différents éléments conducteurs. Elle s’effectue directement sur une conduite de gaz quand celle-ci n’est pas sous une gaine ou un fourreau. Un tel dispositif doit permettre son enlèvement lors d’une manipulation ultérieure. Pour une conduite montante, l’opération se fait dans la gaine ou, éventuellement, dans le local technique. Elle doit être indémontable pour ce cas de figure.

Prévoir des organes de coupure individuelle au point d’entrée des conduites concernées

Il peut être nécessaire de placer des organes de coupure. Ces éléments de sécurité s’apposent sur les branchements particuliers et non directement sur les canalisations de gaz. Le branchement particulier se situe à proximité du compteur. Il permet de faire la liaison avec l’installation générale. Celle-ci comprend l’ensemble des conduites du réseau, y compris les conduites de coursive. Le dispositif de coupure se place au point d’entrée de la tuyauterie. Si le compteur est intégré dans les parties communes, son robinet assure la coupure individuelle.

Découvrir les techniques recommandées pour l’installation d’une chaudière condensation : https://cegibat.grdf.fr/produit/chaudiere-individuelle-condensation

 

 

 

Articles relatifs