Quel partenaire pour la restauration collective en hôpital ?

Restauration hôpital

Les partenaires de la restauration collective en secteur hospitalier ou en Ehpad ont en commun d’œuvrer au service d’autrui. Dans ce secteur de compétence, la qualité des repas n’est pas le seul objectif.

Du personnel expérimenté, à l’écoute

La restauration collective en milieu hospitalier compte de nombreux métiers et concerne de nombreux terrains d’exercice. Une pluralité de savoir-faire, qui comprend aussi bien les process de gestion, que la confection et la distribution des repas. Les groupes de la restauration collective obéissent en effet à des objectifs encadrés par le service public. Avec, pour moteur, une implication pour le lien social, aussi bien à l’égard des patients que du personnel soignant.

Pour les malades, le repas doit pouvoir être vécu comme un vrai moment de plaisir. Pour les infirmiers et les médecins, ce doit également être un moment d’évasion. Ce moment doit donc être soigneusement orchestré, par du personnel expérimenté et à l’écoute. Responsable restauration, chef hôtelier, cuisinier, agent de restauration… Tous ces métiers participent ainsi au bien-être des personnes amenées à se restaurer sur place.

Cuisinier, agent de restauration, maître de maison…

Au contact du public, les métiers de la restauration collective en hôpital passent par la gestion des prises de commandes, la préparation des plateaux, et bien sûr la distribution. Cette chaîne d’actions coordonnées évolue au quotidien dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité.

À l’instar des autres secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, la restauration collective en hôpital repose, bien sûr, sur le métier de cuisinier. Ses missions : prévoir et préparer des repas équilibrés en grande quantité. À ses côtés, les agents de restauration exercent des activités plus polyvalentes. Ces activités vont de la confection des repas, à l’entretien des locaux.

Jamais très loin, le conseiller hôtelier assiste et forme les personnels dédiés à la logistique. Au-dessus, le maître de maison vient coordonner ces différentes prestations, et s’assure de la qualité du service auprès des usagers. Dans la fonction publique territoriale, tous ces corps de métiers sont accessibles après un CAP ou un BEP.

Restauration EHPAD

Des postes d’encadrement

La restauration collective en hôpital compte aussi des postes d’encadrement. La plupart résultent d’opportunités d’évolution après plusieurs années d’expérience. Mais on peut aussi devenir encadrant production culinaire/alimentaire avec un bac + 2 ou 3.

La mission de ce poste consiste à planifier l’ensemble du process : production, conditionnement, stockage, contrôle des réceptions. Cet encadrant gère aussi les ressources humaines, et garantit la qualité des prestations fournies. Ces métiers de l’encadrement sont généralement plus connus sous les statuts de techniciens (supérieurs) de la fonction publique hospitalière.

De l’agent de restauration, à l’encadrant production culinaire/alimentaire, tous ces postes réclament une réelle implication dans le bien-être, tant des patients que du personnel soignant.

Articles relatifs