La réglementation sur les équipements d’accès en hauteur

La réglementation sur les équipements d’accès en hauteur

Le saviez-vous ? Parmi les accidents du travail, près de 20% des chutes entraînant une invalidité permanente sont des chutes depuis des échelles ou des escabeaux. La mauvaise utilisation de ces matériels est ainsi la seconde cause de chutes graves au travail. En effet, nombreux artisans et ouvriers du BTP les utilisent comme poste de travail au lieu d’une plateforme individuelle roulante, mieux adaptée et plus sécurisée. C’est pourquoi le Code du Travail s’est appliqué à règlementer l’utilisation des échelles et escabeaux de chantier. Le point.

Que dit le Code du Travail sur les équipements d’accès en hauteur ?

La réglementation sur les équipements d’accès en hauteur
Source : www.editions-dalloz.fr

Comme pour tout outillage du BTP, les équipements d’accès en hauteur sont réglementés. Pour le Code du Travail, les échelles et escabeaux sont des équipements de travail permettant un accès en hauteur, et non des équipements conçus pour le travail en hauteur.

Ainsi, dans l’article R. 4323-63 du Code du Travail, il est indiqué :

« Il est interdit d’utiliser les échelles, escabeaux et marchepieds comme poste de travail. Toutefois, ces équipements peuvent être utilisés en cas d’impossibilité technique de recourir à un équipement assurant la protection collective des travailleurs ou lorsque l’évaluation du risque a établi que ce risque est faible et qu’il s’agit de travaux de courte durée ne présentant pas un caractère répétitif. »

Il s’agit donc bien de limiter l’utilisation des échelles et des escabeaux pour le travail en hauteur, afin de réduire les risques d’accidents que nous avons évoqué dans l’introduction de cet article. De même, les équipements d’accès en hauteur sont soumis à de nombreuses règles concernant par exemple les matériaux dont ils sont constitués, les assemblages, la stabilité et l’ergonomie en fonction des utilisations de ces équipements.

Par exemple, les échelles fixes doivent permettre de prévenir les chutes de hauteur et des paliers de repos doivent ainsi être mis en place selon la hauteur de l’ascension. De même, elles doivent offrir une prise et un appui sûrs  aux utilisateurs, tout comme les échelles portables d’ailleurs. Le port de charges, même légères et peu encombrantes, doit rester exceptionnel.

Comment choisir les bons équipements d’accès en hauteur ?

La réglementation sur les équipements d’accès en hauteur

La réglementation impose certaines normes aux équipements d’accès en hauteur, notamment le fait que le matériel utilisé doit avoir fait l’objet d’une évaluation exigeante de sa solidité et de la sécurité qu’il offre à l’utilisation, à l’instar des échelles de la marque Centaure.

Ainsi, il est important de faire le choix d’une échelle estampillée NF « Echelles ». Cette marque atteste de la conformité du matériel avec les normes en vigueur et les exigences de la règlementation française dans le domaine. Voici les normes relatives à chaque type d’échelle :

  • Échelles fixes : NF E 85-016, NF E 85-015, NF E 85-012
  • Échelles portables : NF EN 131-1, NF EN 131-2, NF EN 131-3, NF EN 131-4

Enfin, il faut utiliser une échelle de couvreur, qui protège mieux la toiture et la sécurité des utilisateurs. Selon les normes auxquelles elle est soumise, l’échelle de couvreur doit comporter des barres d’appui qui répartissent le poids du matériel sur l’ensemble de la couverture, un crochet de faîtage en forme de courbure à son extrémité haute pour fixer l’échelle au toit, et des roulettes sous la crosse pour la faire rouler facilement jusqu’à l’arête du toit.

Articles relatifs