Benne basculante pour un meilleur stockage des déchets

Benne basculante pour un meilleur stockage des déchets

 

Mettre en place des processus efficaces de gestion et de tri des déchets industriels nécessite une réflexion approfondie. De leur production à leur traitement, il devient essentiel de maîtriser et de tracer toutes les étapes de la chaîne de gestion des déchets. Tri, collecte, transport, stockage… On fait le point sur les bennes auto basculantes pour une meilleure gestion des déchets.

Benne basculante : comment ça marche ?

Les bennes basculantes sont des réceptacles de grandes dimensions spécialement conçues pour accueillir des déchets à forte densité comme les copeaux métalliques, la boue, les gravats ou encore la tôle ou le sable. La particularité des bennes auto-basculantes réside dans des caractéristiques pointues et de qualité et dans un choix exhaustif des différentes options qu’elles proposent.

Toujours pourvues d’une double sécurité pour éviter une ouverture inopinée de la cuve, les bennes basculantes préhensibles par chariot élévateur recueillant les gros déchets se composent en acier renforcé avec un système de verrouillage après le déversement de la cuve. Il existe une gamme de couleur très large pour le choix du coloris.

Bon à savoir :

En France, les lieux de stockage des déchets sont contrôlés et classés en fonction du type de déchets qu’ils peuvent accueillir :

  • Sites de classe I : réservés aux les déchets dangereux ;
  • Sites de classe II : pour les déchets industriels banals non dangereux ;
  • Sites de classe III : destinés au stockage des déchets inertes (le secteur du BTP est particulièrement concerné).

Le tri des déchets de chantier à la racine

On distingue plusieurs types de déchets de chantier :

  • Les DI, ou Déchets Inertes, qui ne se décomposent pas et ne produisent pas de réaction chimique, comme les matériaux de terrassement ou le béton. Ils doivent être recyclés, ou stockés sur des sites de classe III ;
  • Les DIB, Déchets Industriels Banals, issus du secteur tertiaire ou industriel. Ils ne sont pas inertes, mais ne présentent pas de caractère dangereux, comme le bitume ou le bois non traité. S’ils ne sont pas acheminés vers des lieux de stockage de classe II, ils doivent être envoyé au recyclage ou sur des circuits destinés à les valoriser et à les réemployer ;
  • Les déchets d’emballage, qui sont soumis à des règles strictes concernant leur valorisation, doivent être confiés à des entreprises agréées en la matière.

Pour les charges lourdes et les fortes densités de déchets, il est donc obligatoire de faire l’acquisition d’une benne basculante. Pour ce faire, il convient de s’adresser à un spécialiste du domaine au courant de la législation écologique et des normes de sécurité en la matière.

Schéma explicatif à propos du tri des déchets industriels en fonction de leur type
Source : Les Cahiers du Développement Durable

Des installations industrielles indispensables

Que ce soit dans le but d’optimiser la gestion de vos déchets industriels ou pour évoluer dans un espace de travail sûr et organisé, d’autres installations peuvent venir compléter les bennes basculantes.

Il est par exemple fortement recommandé de disposer d’un espace de travail organisé. Cela garantit une meilleure productivité tout en réduisant les risques d’accidents de travail. Ainsi, les différents espaces pourront être délimités grâce à des cloisons modulaires. Facilement repositionnables, ces dernières s’adaptent facilement à l’évolution de vos besoins.

Sur un chantier, il est également possible d’installer une cabine d’atelier palettisable afin de créer un bureau abrité. Dotée de vastes baies vitrées, elle offre une excellente luminosité et peut être complétée par diverses installations (convecteurs électriques en hiver, climatisation en été). Une option intéressante à la fois pour votre confort et pour votre sécurité.

Articles relatifs